Puits canadiens

Filtres actifs

Vous n'avez pas encore filtré les produits, utilisez les filtres dans la colonne à gauche pour plus de précision dans votre recherche.

Page 1 / 1 - Affichage de produits 1 - 20 sur 20 produits

Les conseils : Puits canadiens

Sommaire

Les conseils

Les puits canadien.

Le puit canadien, appelé aussi puit provençal est un système géothermique dit de surface. Il sert surtout pour la climatisation naturelle. La température du sol à 1 mètre 60 de profondeur est plus élevée que la température ambiante en hiver et plus basse en été. Son principe est d’utiliser l’inertie thermique du sol pour prétraiter l’air ventilant les bâtiments. Ce système écologique et économique utilise l’inertie du sol pour rafraîchir ou préchauffer votre logement. Bien sûr, son efficacité dépend de la qualité de sa conception.

Le puits canadien est composé de différents éléments :

  1. La borne de prise d’air : c'est une bouche située à l’extérieur qui insuffle l’air dans les conduits. Elle est le premier élément du circuit.
  2. Les conduits extérieurs : ils sont constitués de plusieurs tubes parallèles fins afin d’assurer un meilleur échange thermique. Cependant, il peut y avoir un seul tube disposé en boucle tout autour de la maison.
  3. Le ventilateur : il permet de répartir l’air tempéré par le puit canadien dans toute l’habitation.
  4. Le by-pass : c'est un mécanisme relié au puit canadien qui dispose d’une prise d’air direct à l’extérieur afin d’extraire la température d’air la plus adéquate selon les saisons.
  5. Les bouches : elles vont remplacer les grilles d’aération initiales et sont raccordées au puits canadien.
  6. Les conduits intérieurs : ils permettent de répartir l’air renouvelé dans les différentes pièces à travers les bouches d’aérations.

Les avantages du puits canadiens sont :

  1. Un air renouvelé constamment.
  2. Un filtre qui garantit un air sain.
  3. Un entretien facile, avec un changement du filtre 3 fois par an et un nettoyage du réseau tous les 5 ans.
  4. Un système écologique.
  5. Une économie d’énergies jusqu’à 20%, et une faible consommation d’électricité.
  6. Une durée de vie d’au moins 15 ans au minimum.

Les conseils

Installer un puit canadien.

L’installation d’un puits canadien nécessite une surface assez grande et dégagée pour l’enfouissement des conduits extérieurs. Il est donc indispensable de réaliser un plan pour une bonne adéquation avec votre maison et son environnement.

Le flux de l’air circule dans un tuyau enterré à environ 2 mètres de profondeur, grâce à un ventilateur. Le dimensionnement d’un puit canadien ne peut se faire sans une approche globale de la ventilation de la maison.

Afin d’éviter les pollutions qui pourraient en ressortir, il faut :

Faire attention au gaz radioactif : le radon, qui est un polluant naturel. Pour y remédier, il est indispensable de placer des barrières aux entrées du système.

  1. Utiliser un matériau faiblement émissif pour l’entrée du puit comme par exemple de l'aluminium ou de la tôle.
  2. Mettre des barrières fines aux entrées pour éviter l’insertion d’animaux.
  3. Entretenir ses filtres régulièrement.
  4. Placer l’entrée à une hauteur minimum de 1 mètre 20, afin d’éviter l’aspiration des poussières, si possible loin des sources polluantes et ne pas la placer au milieu des plantes vertes.
  5. Avant la première mise en route, il est indispensable de nettoyer le tuyau et de contrôler l’écoulement et le surplus d’eau.

Concernant le tuyau, il doit avoir une stabilité suffisante pour supporter la terre. Le PVC, le bricolage avec de la gaine TPC et le mauvais bricolage sont à bannir. A 2 mètres de profondeur, il vous faut un bon système, compétent, parfait pour durer. De plus, l’étanchéité du tuyau est importante afin d’éviter d’éventuelle infiltration d’eaux souterraines et la propagation de certaines bactéries. Les raccords ne doivent pas être collés.

Vous pouvez installer les tuyaux comme bon vous semble, cependant il faut savoir que moins il y aura de coudes, moins grandes seront les pertes de charge. De plus, une pente de minimum 2% doit être effectuée dans le sens de l’aspiration pour l’évacuation des condensats.

Le fonctionnement d’un puits canadien se fait au rythme des saisons. C’est-à-dire qu’en hiver, l’air doit circuler à une vitesse de 1m/seconde environ, en été, le débit de l’air devra être plus important afin de renouveler l’ensemble de l’air de la maison toutes les 2 heures. Enfin en intersaisons, le système sera déconnecté en cas de besoin par une dérivation, pour ne pas rafraîchir la maison, puisque la température extérieur est comprise entre 18°C et 22°C (= température de confort).

Les marques

Retrouvez toutes les marques de puits canadien sur notre boutique en ligne.